Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:53

La raison est la faculté qui permet de réfléchir et d'établir des relations logiques entre des propositions.

 

1)      Tirer des conséquences de ce qui a été affirmé.

2)      Déduire les propositions affirmées d'autres propositions.

 

Exemples:

 1) On constate que « les microbes prolifèrent dans une plaie et provoquent une infection ». Il est donc rationnel de « désinfecter la plaie pour éviter l'infection ». (Conséquence)

2)  « Chaque fois qu'une plaie n'est pas désinfectée, une infection apparaît ». C'est parce que « si les microbes prolifèrent dans une plaie alors une infection apparaît ». (Principe)

 

Il y a donc dans la démarche rationnelle deux mouvements : tirer des conséquences de certains principes, mouvement qui "descend", et chercher à trouver les principes qui expliquent ce que l'on observe, mouvement qui "remonte".

La raison est critique, elle pose la question « Quelle est la raison qui permet d’affirmer telle chose ? » Elle est aussi constructive en tentant d’élaborer un ensemble de propositions qui soient cohérentes et qu’on puisse déduire de principes clairs.

 

 

La croyance repose sur le sentiment qu'une affirmation est vraie, on le "sent". On le sent plus ou moins, il y a des degrés dans la croyance.

Il y a des croyances diverses, qui portent sur des "choses" simples : je crois qu'un tel est mon ami. Il y a des croyances qui sont très fortes et engagent même toute l'existence, les croyances religieuses ou politiques.

 

La raison permet d'évaluer les croyances. Il y a des croyances raisonnables, que la raison peut admettre car elles ne paraissent pas absurdes, elles peuvent même avoir des arguments en leur faveur. Mais il y a aussi des croyances irrationnelles, que la raison va dénoncer.

 

D'où les rapports parfois conflictuels entre la raison et la croyance.

La raison peut considérer que les croyances religieuses sont par principe absurdes et infondées. Elles portent sur des choses inobservables et affirment des choses impossibles. Elles seraient des formes de superstition.

Mais la raison peut aussi considérer que certaines affirmations religieuses sont raisonnables, soit parce qu'elles ne peuvent être réfutées et ne comportent rien d'insensé, soit même parce qu'on a pu trouver des arguments en leur faveur.

Il y aurait deux excès, comme le dit fort bien Pascal : « Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison. » Pensées, 253-183.

Exclure la raison, serait tomber dans la crédulité et même dans le fanatisme. N’admettre que la raison serait oublier que nous avons besoin de croire en des choses qui ne peuvent se prouver scientifiquement : l’amitié, l’amour, les valeurs comme la liberté, et aussi, pour certains en tout cas, en Dieu.

 

On verra que l'on peut concilier raison et croyance religieuse, à condition que la raison n'exclue pas d'emblée tout ce qui échappe à la démonstration scientifique, et à condition que la croyance accepte de chercher les raisons qui pourraient la soutenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clavier - dans La vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philosophia
  • : Blog destiné en priorité à mes élèves , mais je serais heureux de le partager avec tous ceux qui s'intéressent à la philosophie. On y trouvera des cours, des documents, des corrigés. Attention, il est formellement déconseillé de faire du copier-coller s'il s'agit de faire un devoir ! Par contre, on peut utiliser librement tout le contenu, surtout si on est élève ! Les commentaires sont les bienvenus.
  • Contact

La Liberté