Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 19:41

Pourquoi est-il difficile d’atteindre la vérité, c’est-à-dire une représentation de la réalité qui soit conforme à cette réalité ?

Quels sont les obstacles à la vérité et comment pourrait-on les dépasser ?

 

 Le premier obstacle que l’on peut étudier, c’est le mensonge. Le mensonge, c’est la déformation volontaire de la réalité. On remplace la vérité par une fiction que l’on veut faire adopter par ceux à qui l’on s’adresse. Mais le mensonge serait peu efficace et assez facilement combattu s’il n’était pas appuyé sur la crédulité. Si le menteur réussit à faire croire ses mensonges, c’est qu’il utilise la crédulité de ses victimes. Pour combattre le mensonge, il faut donc s’attaquer à la tendance à donner son accord à des affirmations qui n’ont pas été suffisamment prouvées et qui parfois ne sont même pas vraisemblables. Pourquoi croit-on en des choses qui ne sont pas prouvées ni même vraisemblables ? Sans doute parce que nous avons envie d’y croire. Ce désir de croire peut être rattaché à un autre désir, plus profond, celui de se sentir en sécurité. L’homme est l’être qui ne peut se reposer sur des instincts réglant son comportement, il doit donc apprendre à agir au mieux, et pour cela il doit connaître la réalité. Mais cette réalité est difficile à connaître et pleine de dangers. Cette difficulté et ces dangers créent une peur que l’homme essaie de repousser. La plus grande peur peut-être est celle de la mort. La mort est à la fois certaine et inconnue. Mais la vie aussi est pleine de choses inconnues. L’avenir est l’objet de conjectures, mais il est difficile de le prévoir. C’est ici qu’intervient la superstition : pour se rassurer, lorsqu’on ne connaît pas les causes réelles qui expliqueraient ce qui arrive, on imagine qu’il y a des puissances cachées derrière les événements, et que ces puissances nous envoient des choses positives ou négatives. Ainsi si une sécheresse survient, c’est qu’un être invisible mais puissant nous envoie un malheur. On attribue aux phénomènes naturels des causes « surnaturelles », et on essaie d’obtenir les faveurs de ces êtres surnaturels. On cherche à déceler les « signes » qui annonceraient des événements heureux ou malheureux et on tente de se protéger en attribuant à des objets précis le pouvoir d’écarter le malheur. Il suffit alors à certains hommes ambitieux et avides de pouvoir d’exploiter ce besoin de sécurité. Ils prétendront être en contact avec ces puissances mystérieuses et avoir le pouvoir d’obtenir d’elles que les événements soient favorables ou défavorables. Ils prétendront même savoir ce qu’il y a après cette vie et ils menaceront les hommes des pires châtiments s’ils n’obéissent pas à leurs prescriptions. Ainsi seraient nées les religions, qui seraient au fond des formes de la superstition. Les hommes croient avant de savoir, ils préfèrent d’ailleurs croire plutôt que de chercher à savoir puisque le savoir est difficile à obtenir et suppose que l’on accepte de remettre en question ses opinions. D’où le prestige des « autorités » religieuses, politiques, et même, paradoxalement, scientifiques qui tentent de fermer la porte au doute pour obtenir une adhésion qui rassure.

Baruch_de_Spinoza.jpgParmi les penseurs qui ont analysé ainsi la croyance religieuse, en l’assimilant plus ou moins à la superstition, on citera Lucrèce, Spinoza, Voltaire, Marx, Freud.

 

Voir ce texte de Spinoza qui analyse le rapport entre la superstition religieuse et le pouvoir politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clavier - dans La vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philosophia
  • : Blog destiné en priorité à mes élèves , mais je serais heureux de le partager avec tous ceux qui s'intéressent à la philosophie. On y trouvera des cours, des documents, des corrigés. Attention, il est formellement déconseillé de faire du copier-coller s'il s'agit de faire un devoir ! Par contre, on peut utiliser librement tout le contenu, surtout si on est élève ! Les commentaires sont les bienvenus.
  • Contact

La Liberté