Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Méthode de la dissertation

 

1)      L’introduction.

Elle doit remplir deux fonctions :

a)      Présenter la question du sujet en l’énonçant. Le lecteur doit prendre connaissance du sujet en lisant votre copie. Il doit comprendre pourquoi la question se pose.

b)      Indiquer la problématique, c’est-à-dire la manière dont vous comprenez le problème. En général, si on envisage un plan « dialectique », on va hésiter entre deux types de réponse. Une qui serait plutôt affirmative, l’autre négative. C’est cette hésitation qu’il faut rendre perceptible dans l’introduction, sans qu’il soit nécessaire d’anoncer précisément le plan du développement.

Exemple : « Faut-il douter de tout ? »

Exemple n°1 :

Si nous nous trompons dans ce que nous croyons savoir, c’est que nous affirmons trop vite, ou à partir de préjugés que nous n’avons pas interrogés. Nous ne prenons pas le temps d’examiner les questions qui se posent à nous. Aussi serait-il sage de douter de ce que nous croyons, jusqu’à ce que nous soyons certains de ce que nous avançons. Mais faut-il douter de tout ? Faut-il tout remettre en question ? Est-ce une bonne chose que de tout soumettre au doute ? Si nous parvenions à sortir du doute et à atteindre des certitudes irréfutables, le doute serait à recommander. Mais si nous découvrions que rien n’est   absolument certain et que nous avons besoin de croire en certaines affirmations sans pouvoir vraiment les fonder ? Ne faudrait-il pas alors cesser de douter et faire une place à la croyance ?

 

Exemple n°2 :

Le doute est l’instrument de notre liberté intérieure. Si nous adoptons sans examen des croyances, nous sommes soumis à elles et nous perdons ce qui fait de nous des êtres humains : la capacité de faire nos propres choix. Pour choisir vraiment, il faut réfléchir, et pour réfléchir il faut refuser d’adhérer à ce qui semble s’imposer, il ne faut pas céder à la facilité, il faut donc douter.

Mais faut-il douter de tout ? Ne risque-t-on pas de tomber dans un scepticisme total, dans le désespoir ? L’homme a besoin de tenir certaines affirmations pour vraies, de s’appuyer sur ce qu’il croit. Si nous doutions de tout, et tout le temps, nous ne pourrions plus vivre. Mais si nous prenons le temps de douter de façon systématique de ce que nous croyons, peut-être parviendrons-nous à des certitudes fondées sur des évidences rationnelles solides, plutôt que de risquer de s’égarer dans des opinions mal assurées.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Philosophia
  • : Blog destiné en priorité à mes élèves , mais je serais heureux de le partager avec tous ceux qui s'intéressent à la philosophie. On y trouvera des cours, des documents, des corrigés. Attention, il est formellement déconseillé de faire du copier-coller s'il s'agit de faire un devoir ! Par contre, on peut utiliser librement tout le contenu, surtout si on est élève ! Les commentaires sont les bienvenus.
  • Contact

La Liberté