Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 17:46

 

 

 

 

Narcisse-par-Carravage.jpg

 

 

 

 

Le sujet, c'est l'individu capable de dire "je". C'est ce que l'on appelle aussi une personne.

 

L'étymologie est instructive : le sujet c'est ce qui est placé (jeté) dessous. (sub-jectare : mettre dessous)

 Ainsi un sujet d'examen est ce qui est placé sous l'attention du candidat. Le sujet du roi est l'individu placé sous son pouvoir.

 

Le sujet c'est ce qui est placé sous les apparences, c'est donc l'être que l'on pourrait dire essentiel par opposition à l'être qui est apparent.

 

S'interroger philosophiquement sur le sujet, c'est se poser la question : qui suis-je ?

 Par quoi il faut comprendre : qui suis-je vraiment, par opposition à ce que j'ai l'air d'être.

 

Ce questionnement peut emprunter deux directions qui ne sont pas sans relation.

 

1) Qui suis-je vraiment dans mon être psychique, qui ne coïncide pas avec la représentation que je m'en fais, laquelle est construite en grande partie par le regard d'autrui ? Pour le meilleur comme pour le pire, chaque individu humain existe pour les autres, pour autrui. Il reçoit une identité, il est perçu d'une certaine manière. Cette image de soi dans le regard des autres est le noyau autour duquel se constitue l'identité du sujet. Or cette identité peut être plus ou moins éloignée de ce que l'individu est "vraiment". On peut se conformer à cette image faute d'avoir pu développer une véritable personnalité. De quoi dépend la constitution d'une personnalité authentique ? Y a-t-il même un sens à postuler cette personnalité véritable "derrière" l'identité socialement constituée ? Ce questionnement n'est pas seulement psychologique, au sens où il ne s'agit pas seulement de relever des traits de caractère empiriquement constatés et de vérifier s'il sont bien ou non la propriété du sujet. Il s'agit d'une question philosophique : comment peut-on devenir soi-même, comment peut-on ne pas être soi-même ? Quel est l'être de ce "soi-même" ? C'est une des façons d'entendre la sentence delphique, le fameux "connais-toi toi-même" qui était inscrit sur le temple d'Apollon à Delphes.

 

2) Qui suis-je vraiment peut aussi s'entendre au sens métapysique : suis-je un simple corps, la conscience n'étant qu'un résultat du fonctionnement de ce corps, ou bien suis-je aussi une "âme", un "esprit" distinct de ce corps ? Dans le premier cas, nous ne serions, en tant que sujets, que le produit d'un fonctionnement corporel et plus particulièrement du cerveau. Du coup il semble difficile de nous attribuer une dignité supérieure à celle des autres êtres matériels. Nous ne serions que plus intelligents que les autres êtres doués de conscience (immédiate), mais nous ne saurions nourrir l'espoir (ou la crainte) de survivre à la mort du corps. Dans l'autre cas, nous serions des êtres capables de survivre à la mort du corps, et cela nous inclinerait à penser que notre destinée n'est pas uniquement terrestre.

 

 

Quelle est la relation entre ces deux questionnements ?

 

Si je peux me mettre en quête de la réalité de mon être psychique, c'est du moins qu'il existe en moi une dualité. Je ne suis pas une chose, mais un être qui s'interroge sur ce qu'il est. C'est ce mystère de l'être humain qui doit nous retenir surtout : un être qui ne se contente pas de vivre mais qui peut s'interroger sur sa manière de vivre. Que la conscience soit conçue comme l'expression d'une entité incorporelle ou comme le résultat de la complexité neuronale, elle vient déranger la simple adéquation à soi dans la quelle se maintiennent, autant que nous puissions en juger, les animaux ou du moins la plupart d'entre eux. Cette possibilité de sortir en quelque sorte de soi pour s'interroger sur soi, nous la nommerons conscience réflexive, pour la distinguer de la simple conscience perceptive ou immédiate.

 

Nous verrons d'abord en quoi cette conscience réflexive confère au sujet un véritable pouvoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clavier - dans Le sujet
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philosophia
  • : Blog destiné en priorité à mes élèves , mais je serais heureux de le partager avec tous ceux qui s'intéressent à la philosophie. On y trouvera des cours, des documents, des corrigés. Attention, il est formellement déconseillé de faire du copier-coller s'il s'agit de faire un devoir ! Par contre, on peut utiliser librement tout le contenu, surtout si on est élève ! Les commentaires sont les bienvenus.
  • Contact

La Liberté