Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 18:32

T.D mardi 11 septembre 2012 Résumé du travail effectué en groupe T2D6

Peut-on croire ce que l’on veut ?

 

  • Oui, on peut croire ce que l’on veut puisque la pensée est libre. Personne ne peut m’empêcher de croire ce que je veux puisque personne ne peut intervenir directement sur ma pensée. On peut limiter ma liberté d’expression, mais pas ma liberté de pensée. Croire c’est tenir pour vrai une affirmation quelconque, et vouloir ce n'est pas seulement désirer fortement, c'est se décider en faveur d'un désir, ce qui semble impliquer un certain usage de la raison. Si je désire croire, même contre ma raison, comment et au nom de quoi pourrait-on m’en empêcher ? La liberté d’expression est limitée parce que les paroles peuvent avoir des conséquences. Par exemple en France, il y a une loi qui interdit l’expression d’opinions racistes. Aux Etats-Unis, le 1er amendement garantit une liberté d’opinions plus importante qu’en France. : «Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l'établissement ou interdise le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de parole ou de la presse, ou le droit qu'a le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de ses griefs. »  Ces différences s’expliquent  par l’histoire différente de ces deux pays. La France a connu l’occupation et la déportation des Juifs, alors que les Etats-Unis se sont constitués à partir de personnes fuyant les persécutions religieuses et soucieuses de ne pas revivre cette situation. Il faut noter aussi que la censure peut être de deux sortes : officielle, quand on interdit clairement et légalement certaines idées et officieuse quand certaines idées sont écartées des médias parce jugées dangereuses ou non-conformes aux principes admis. Il est difficile de fixer des limites précises à la liberté d’expression, mais de façon générale, on peut remarquer qu’il vaut mieux garantir une liberté d’expression la plus large possible plutôt que de chercher à la réduire sous de "bons" prétextes. Car la pensée ne peut se fortifier qu’à travers l’échange d’arguments et d’idées, y compris opposés, et non dans la répétition et la peur.
  • Mais cette liberté de croire est-elle totale ? Et serait-elle une vraie liberté ? Si nous croyions tout ce que nous voulons, nous serions crédules, car souvent nous aimerions croire en des choses mais notre raison nous avertit de ne pas être naïfs. De fait, il y a des choses que nous ne pouvons pas croire. Parce qu’elles nous semblent absurdes, illogiques, ou en totale contradiction avec ce que notre expérience nous a fait connaître. Ainsi nous ne pouvons pas croire que 2+2 font 5. Nous ne pouvons pas croire que nous ne mourrons jamais. Heureusement que, en tout cas chez les personnes "saines d'esprit", la croyance ne dépend pas du bon vouloir. C'est le propre de la folie de croire sans aucun recul critique, sans aucun doute. De ce point de vue, le passage des Evangiles ou l’apôtre Thomas demande à voir le Jésus ressuscité pour le croire est  riche d’enseignement. Pour Thomas, l’expérience directe est importante. Le Christ ne le lui reproche pas ici. Même s’il dit « Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. » Jean, 20,29.saint-thomas  Ceux qui sont capables de croire parce que leur coeur leur fait connaître une vérité que l'expérience sensible ne leur donne pas, ceux-là sont heureux. mais encore faut-il que ce soit vraiment le coeur qui parle, et non quelque désir appuyé sur l'imagination. "Les hommes prennent leur imagination pour leur coeur; et ils croient être convertis dès qu'ils pensent être convertis." Pascal  Il vaut mieux être comme Saint Thomas qu'être dans l'illusion provoquée par le désir de croire... Et il est vrai que parfois, et même trop souvent, nous croyons des choses que nous avons envie de croire. Nous arrivons à nous persuader de choses qui ne sont pas vraiment croyables. Ce qui explique sans doute les superstitions, la propagation des rumeurs…  Dans le roman 1984, l’écrivain George Orwell met en scène un univers totalitaire où le pouvoir cherche à obtenir une adhésion totale de la population. Pour cela, il utilise les moyens classiques : propagande intensive, pressions constantes, et des moyens plus raffinés : surveillance permanente par les « télécrans » qui permettent de voir et d’entendre tout ce qui se dit, création d’une nouvelle langue qui permet d’empêcher de nommer certaines pensées. Mais pour les opposants, c’est la torture intensive qui parvient à faire croire même l’impossiblOrwell_1984.jpge, par exemple que 2+2 font 5.
  •  
  • Que retenir ? Il est vrai que nous avons une liberté intérieure qui consiste à former des pensées. Mais cette liberté est menacée non pas par la raison, mais par l’absence d’esprit critique. Trop souvent, nous croyons non pas ce que nous voulons mais ce que d’autres ont voulu que l’on croit. Soit parce qu’ils y croient eux-mêmes, c’est le cas des fanatiques de tout bord, soit parce qu’ils y trouvent leur intérêt. Ainsi on a fait croire à une grande partie du peuple américain que l’Irak détenait, sous le  régime de Saddam Hussein, des armes de destruction massive. Des  « preuves » ont été montrées (photographies aériennes, rapports d’informateurs, fioles d'anthrax...)histoire05-colin-powell-anthrax-irak.jpg qui se sont avérées être des faux. Mais certains ont gardé un esprit critique et ont douté de l’existence de la réalité de ces « preuves ». Notre liberté ne consiste donc pas dans l’illusion, croire ce que l’on veut sans se soucier de la réalité, mais plutôt dans l’esprit critique : croire si on a de bonnes raisons, ou si du moins notre raison ne peut s’y opposer. Car une croyance qui serait totalement contraire à la raison aurait de grandes chances d’être fausse et nous entraînerait loin de la réalité.

« C’est le consentement de vous à vous-mêmes, et la voix constante de votre raison, et non des autres, qui vous doit faire croire. » Pascal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clavier - dans La vérité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philosophia
  • : Blog destiné en priorité à mes élèves , mais je serais heureux de le partager avec tous ceux qui s'intéressent à la philosophie. On y trouvera des cours, des documents, des corrigés. Attention, il est formellement déconseillé de faire du copier-coller s'il s'agit de faire un devoir ! Par contre, on peut utiliser librement tout le contenu, surtout si on est élève ! Les commentaires sont les bienvenus.
  • Contact

La Liberté